Retraite Avent : quelques fruits partagés au milieu de crèches de Noël

 

L'Enfant Jésus d'Edith SteinEn ce temps de Noël, nous vous présentons quelques fruits que certains et certaines des retraitants ont bien voulu nous partager. De quoi nous entraider les uns et les autres et rendre grâces pour ce que le Seigneur a donné.

La photo de gauche représente l’Enfant Jésus utilisé par Edith pour sa crèche. Vous trouverez également les photos des 4 crèches des communautés de la Province de Paris (Lisieux, Lille, Paris, Avon) ; nous pouvons aussi prier en ces jours pour nos frères carmes de Bagdad qui ont eu la grâce d’avoir leur église pleine pour la messe de Noël, malgré le climat de peur qui règne.

Les treize extraits de partages de retraitants ont été répartis en 6 thèmes: se préparer à Noël, une préparation exigeante, l’expérience d’une retraite, des interpellations pour sa vie, apprendre à aimer, de la retraite à l’évangélisation. Bonne lecture et sainte année 2012 avec le Seigneur!

1. Se préparer à Noël

…sans que cette « fête nous tombe dessus »

Merci pour ce cadeau. C’était la première fois que je faisais une retraite de l’Avent ! Cette proposition m’a été transmise par les Carmélites de mon arrondissement via leur site internet. Je suis plus habituée aux retraites proposées par mon diocèse afin de vivre au mieux la période du Carême (retraites que j’apprécie beaucoup par ailleurs). Quelle belle initiative cette préparation du coeur et de l’esprit à la venue de l’Enfant Jésus parmi nous ! D’habitude, on a l’impression que la fête de Noël nous « tombe dessus » sans qu’on n’ait eu la possibilité de la vivre pleinement en chrétien. Je souhaite véritablement renouveler l’expérience l’année prochaine. Belle et sainte fête de Noël à tous.

« elle a ouvert en moi la voie à une rencontre régulière, et indispensable, avec Lui »

Cette retraite m’a permis de me préparer au mystère de Noël comme je ne l’avais jamais fait encore, mais également à l’après Noël. Elle m’a poussée à essayer de mieux comprendre cette fête dont l’aspect commercial aveugle, et à me plonger dans son mystère. En m’incitant à prendre chaque jour un temps pour et avec le Seigneur, elle a ouvert en moi la voie à une rencontre régulière, et indispensable, avec Lui.

 « sculpter nos coeurs en forme de crèche »

Le matin, au déjeuner, nous lisions un texte de réflexion suivi de la piste de méditation pour la journée, bien illustrée par les images qui furent un véritable support à la méditation ! Au dîner : retour sur la méditation. Là, oups parfois on l’avait perdu de vue à cause des multiples distractions… alors, reprise possible. On se disait :  » Nous sommes en train, jour après jour de sculpter nos coeurs en forme de crèche ou de berceau pour recevoir et bien accueillir Jésus Sauveur !

2. Une préparation exigeante

« un chemin exigeant où les difficultés remontent »

Crèche du Couvent d'AvonMerci pour cette retraite offerte ! Je me demandais en début d’Avent comment vivre ce temps pour ne plus, comme dans bien des années précédentes, me laisser accaparer par les préparatifs matériels de Noël : et voilà que ce cadeau est arrivé ! Découverte du texte, accompagnement dans ce chemin personnel d’accueil du Christ (chaque jour est un peu Noël), chemin exigeant où les difficultés remontent (il faut bien choisir entre la lumière et les ténèbres, et pour cela aller un peu plus profond et demander la force du pardon, la recevoir à frais nouveaux), se laisser mener encore et encore pour « sortir des étroites limites de notre vie personnelle », qu’elle soit « enracinée », toujours plus et quoiqu’il arrive, « dans toutes les dimensions de la vie du Christ ». Un chemin d’humilité, de détachement, de libération(s). J’attends bien vivement l’eucharistie de Noël dans cette Incarnation inouïe de Dieu qui nous embarque et nous déborde. Merci.

« j’aurais voulu mieux faire … mais je suis prête à recommencer »

Je crois que j’ai mieux préparé la fête de Noël, cette année-ci. Ce petit livret était accessible facilement: dans ma chambre ou dans mon sac quand je savais que j’allais avoir un moment d’attente quelque part. Relire chaque jour la pensée d’Edith Stein était intéressant. J’aurais voulu mieux faire, c’était mon intention… mais les occupations m’ont fait échapper à l’intériorité que j’aurais voulue meilleure. Mais je suis prête pour recommencer et faire encore mieux…

3. L’expérience d’une retraite

« un grand privilège » 

Crèche du Couvent de LilleC’est difficile pour moi d’assister personnellement à des retraites, donc avoir l’opportunité de recevoir des textes si profonds, qui m’aident à réfléchir et à méditer chez moi, je le considère un grand privilège. Merci beaucoup!

« je me suis inscrite avec joie et une certaine appréhension… à 84 ans »

J’ai reçu la retraite comme un cadeau de Dieu. En effet, depuis quelques temps j’étais attirée par soeur Bénédicte de la Croixet je ne savais quel livre acheter. Je cherchais une retraite pour l’Avent et par grâce je pense, j’ai trouvé votre site. Je me suis inscrite avec joie et une certaine  appréhension comme si j’entrais dans quelque chose qui me dépassait.  Mais très vite, au fil des jours, je me suis sentie à l’aise. Et je découvrais ce lien entre la crèche et la croix, lien que je pressentais puisque depuis quelques années, je mettais toujours en fond de crèche la croix et quelques épis de blés pour signifier l’Eucharistie. Mais surtout j’ai été éclairée sur  » le Corps mystique du christ » ce qui m’a surtout fait faire retour sur ma difficulté à  vivre ma souffrance dans l’union au Christ pour lui laisser vivre en moi tout évènement de ma vie. L’union au Christ, rester en lui et lui en moi. Je vais continuer à prier, à me relever quand j’achoppe et continuer avec Edith Stein qui va m’aider. Je compte aussi sur vos prières… A 84 ans je suis en retraite de préparation à la grande Rencontre, quand et comme Dieu voudra, et j’ essaie de garder la Joieau milieu de ma famille, mari, enfants et neufs petits et arrières petits enfants. Je reste en union de prière avec vous dans le Christ Jésus. Je vous remercie tous, qui nous avez entraînés sur le chemin de Noël. Suzanne.

4. Des interpellations pour sa vie

« provoqué à garder une phrase »

Crèche du Couvent de LisieuxJ’ai beaucoup apprécié le contenu, il m’a provoqué chaque jour à garder une phrase…à l’approfondir….pour moi, j’ai découvert Edith Stein, je n’avais jamais eu l’occasion de la découvrir dans toute cette richesse. Un grand merci. Que Noël et la nouvelle année soient pour chacun de vous une joie, une vraie rencontre avec Celui et ceux qui nous aiment et que nous aimons.

« on court mais après quoi ? »

Cette retraite m’a permise d’être en communion avec tous ceux qu’ Edith Stein, grâce à vous, a entraîné sur les chemins de l’Avent. Très belle initiative que le calendrier avec image, textes et questionnement. Dans notre vie, ou trop souvent on court mais après quoi ?, on se trouve des priorités qui n’en sont pas « on gaspille le temps et les forces » Les interpellations de chaque jour m’ont aidées à me poser dans un temps de silence, de coeur à coeur avec le Seigneur. Merci à vous, continuez a nous proposer des retraites aussi riches. Annick

5. Apprendre à aimer

« où est Jésus ? »

Réflexion : qui est mon prochain ? Suis-je capable d’aimer tout le monde ? Où est Jésus ? Comment aimer Jésus totalement ? Il y avait là matière à réflexion. Merci de m’y avoir aidée. J’ai adoré faire plus ample connaissance d’Edith Stein. Son vocabulaire n’est pas toujours facile, mais vous avez tout très bien expliqué et concrétisé.

« pas de frontière dans l’amour de l’autre »

Ce qui m’a le plus touchée, sûrement les textes de la 3ème semaine. Ce qui m’habite tout particulièrement c’est la  méditation d’Edith face au nazisme. Pas de frontière dans l’amour de l’autre, du proche qui m’a blessée. Ce texte m’aide sur mon chemin de pardon donné mais parfois bousculé par les événements de la vie (principalement en ce temps de Noël) qui pourraient réveiller en moi révolte, haine, tristesse… Merci Père Didier-Marie pour ce temps de retraite avec Edith. Marlène.

6. De la retraite à l’évangélisation

« des amis « loin de Jésus » bouleversés »

Crèche du Couvent de ParisRendons grâce à Dieu d’avoir permis que Thérèse Bénédicte trouve une telle place dans ce temps qui nous préparait à accueillir le Verbe de vie! Puisse sa quête de vérité devenir la notre, dans cette authentique recherche qui fut celle d’Edith! À quelques jours de Noël, quelques passage d’Edith envoyés à des amis « loin de Jésus », les ont bouleversés, preuve que « Edith a tant de choses à nous dire » pour reprendre Fr Didier Marie. Merci à lui ! Jean Marie.

« des questions qui évangélisent »

J’ai été très heureuse de faire cette retraite et de me sentir en communion avec tant de personnes à travers le monde pour cheminer vers Noël. Quelques questions très concrètes nous obligeaient à nous ouvrir et nous tourner vers notre entourage. J’ai eu de belles surprises ces jours là ! Il est possible d’évangéliser en posant des questions autour de soi ! Je me suis rendue compte que je lisais beaucoup trop vite et que cette façon de cheminer en ruminant peu à peu était très profitable. Merci beaucoup. Belles fêtes à vous ! Sr.M.M.

 Que le Seigneur, source de tout bien, soit béni pour son oeuvre en nos vies !

frère Jean-Alexandre

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.