70 ans de la mort du Père Jacques : ouverture

Père Jacques - Ecole Paul MathéryUne saynète pour le Père Jacques ! … Un nouveau nom pour l’école d’Avon ! … La journée de la Résistance …

Trois petits évènements pour ouvrir une période particulière … Récit des frères d’Avon :

Mardi 14 avril en début d’après-midi, des enfants se sont rassemblés dans la cour ensoleillée du couvent des Carmes d’Avon. Tous venaient d’une classe de CE2 d’une école d’Avon, qui fut baptisée « Ecole Paul Mathéry » trois jours plus tard comme nous vous le racontons plus bas …

Qui était Paul Mathéry ?

Les enfants nous l’ont appris en interprétant une scène de théâtre racontant l’histoire des enfants juifs du Petit-Collège et de l’Ecole communale. Ces enfants furent cachés par les Justes d’Avon : Paul Mathéry, secrétaire de mairie, Rémy Dumoncel, maire d’Avon et le Père Jacques de Jésus, directeur du Petit-Collège Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus.

fete_justes-3b960Ainsi, alors que la commune d’Avon entre ces jours-ci dans la célébration de la fête des justes, notre Province de Paris s’ouvre en douceur à l’année du 70ème anniversaire de la mort du Père Jacques de Jésus ! Plusieurs propositions sont faites : colloque des 29-31, journée commémorative du mardi 2 juin, concerts, expositions. Le programme se trouve : ici.

Merci aux enfants talentueux, à leurs parents et à leur professeure pour cette collaboration inattendue qui a lancé l’ouverture de cette période de célébrations ! 

Ouverture de la fête des Justes

Justes 4Vendredi 17 avril après-midi, l’Ecole élémentaire du Centre d’Avon s’est réunie avant la séparation des vacances pour recevoir le nom de ‘Paul Mathéry’ associé à ceux de Rémy Dumoncel et Jacques de Jésus. La présence de Son Excellence l’ambassadeur de l’Etat d’Israël en France, accompagné du Président et du Comité français de Yad Vashem, nous rappelait que ces trois hommes ont été déclaré Justes parmi les nations.

La Mairie d’Avon d’aujourd’hui les célèbre par un mois de mémoire commune : la Fête Justes 6des Justes. A ce titre cinq frères Carmes avaient répondu à l’invitation de Madame le Maire et du Directeur de l’Ecole à participer à l’ouverture des célébrations !

Journée de la Résistance

Avec un jour d’avance, la Municipalité d’Avon commémorait la Résistance dimanche 26 avril 2015. Madame le Maire et ses invités ont fait une halte au cimetière des frères carmes où repose le Père Jacques. Le Père Didier-Joseph s’est fait l’hôte de cette assemblée recueillie et attentive ! Le frère Jean-Baptiste, cadet et novice de la Communauté est venu lire un texte du Père Jacques paru dans un numéro de la revue du Petit-Collège, « En famille », du 15 novembre 1939. Ce texte est une invitation à lire le poème bien connu de Kipling « Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie… ».

La fille de Paul Mathéry, compagnon de résistance de notre frère Jacques de Jésus, a fleuri la petite croix blanche bien connue ! Le père prieur a proposé son témoignage sur le Père jacques avant de tourner celles et ceux qui le souhaitaient vers Notre Père des Cieux par la prière. Nos hôtes ont repris leur route vers le cimetière municipal sans manquer de se recueillir devant la plaque commémorative des trois enfants juifs qui avaient trouvé asile au Couvent durant ces heures sombres de notre histoire. Merci à la Commune d’Avon de ne pas oublier la vie si précieuse de ces victimes et des ces justes devant l’Éternel !

A bientôt pour continuer ces temps de commémoration inaugurées en fait dès le 15 janvier 2014 à Avon avec l’anniversaire de l’arrestation du Père Jacques par la Gestapo. Retrouvez l’ensemble des informations sur le site de la ville d’Avon.

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.