Pèlerinage du Carmel à Lisieux 1-2 octobre 2016

Pèlerinage du Carmel Lisieux 2016Cette année, notre Province de Paris a organisé son 5ème pèlerinage de la famille du Carmel en l’honneur de sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, qui est sa patronne, le 1er et 2 octobre derniers.

Le thème retenu pour cette nouvelle édition était : « Entrer dans la louange de la Création. » 

« Dieu qui fait miséricorde … a mis devant mes yeux le livre de la nature. »

Ce pèlerinage a eu lieu le week-end qui clôturait la semaine des Fêtes thérésiennes organisées par le Sanctuaire de Lisieux. Ainsi, nous avons pu rassembler toute la famille carmélitaine : frères, sœurs moniales représentées par le Carmel de Lisieux, laïcs de l’Ordre séculier, sœurs de congrégations apostoliques, amis de Thérèse et tous ceux qui voulaient découvrir cette grande figure du Carmel et de l’Église.  Nous étions plus de 130 autour de Thérèse !

Cette année 2016 fut particulière puisque le pèlerinage a commencé le 1er octobre, date à laquelle l’Église universelle fête sainte Thérèse de Lisieux. Voici le témoignage d’une pèlerine avec des textes et des photos en souvenirs !

Témoignage de Sophie : 

Premier pèlerinage ! Le rendez-vous du car est donné à 7 heures du matin, nous nous rassemblons dans la nuit pour monter un à un. Le pèlerinage débute, pour moi, avec la proposition d’un des frères du carmel d’Avon de chanter les Laudes dans le bus…le soleil se lève et nous louons ensemble le Seigneur. Quoi de plus réconfortant et de plus réjouissant ! Dans le bus ma voisine me confie ses motivations intimes pour faire ce pèlerinage, je comprends alors combien la vénération et la confiance que nous tous avons pour cette Sainte, nous relient les uns autres, nous tous qui entreprenons ce pèlerinage. 

La première émotion c’est l’arrivée au Carmel de Lisieux : au pied de l’autel est posée la photo la plus connue de la Petite Thérèse, radieuse. C’est une messe qui rassemble « les amis » de Thérèse, ceux qu’elle a aidés dans leur chemin de foi, dans les épreuves, dans son intercession pour les conduire à Jésus et les frères et sœurs carmes et carmélites qui se sont engagés à sa suite. La présence de la châsse sur le côté de la chapelle est une vraie présence, un soutien.

L’après-midi est scindée en deux : un temps d’enseignement, qui nourrit ma foi en profondeur et un temps d’atelier : j’ai choisi de fleurir la châsse. C’est pour moi un temps privilégié. Exprimer ma gratitude à Sainte Thérèse en composant des bouquets simples de roses me réjouit l’âme. Être au carmel de Lisieux est une aussi vraie grâce : découvrir le lieu où elle a vécu, la stalle où elle a assisté à l’office marquée d’une croix m’émeut, j’ai l’impression qu’elle est encore vivante, qu’elle est parmi nous

Le moment le plus fort pour moi de la journée c’est la veillée de prière : des poèmes de Thérèse sont chantés, accompagnés d’une guitare : l’intimité du lieu, la joie de partager avec les carmes, les carmélites et les pèlerins ce moment est bouleversant…son Amour de Jésus, sa foi profonde nous rassemblent tous. Le lendemain l’ambiance est tout autre, nous nous rendons en petit groupe à la Basilique. 

Le cloître de la miséricorde propose un chemin sur les pas de Thérèse, pour comprendre par les sens et le cœur, sa pensée profonde : j’en ressors bouleversée, c’est un lieu de partage, des pèlerins qui connaissaient le lieu m’aident à entrer dans une meilleure compréhension du message de la Sainte, et c’est précisément et ce message qui me touche plus intensément encore qu’auparavant et le partage de foi avec les autres pèlerins qui me touchent au plus profond de moi-même.  

L’entrée dans la basilique est vertigineuse, je ne sais où donner de la tête… les reliques trônent devant l’autel… la dévotion des pèlerins est émouvante et la foule rassemblée immense me montre à quel point cette Petite Thérèse est aimée, un sentiment qui me réjouit pleinement. La procession des reliques de la basilique au carmel est un beau moment : les nombreux manteaux blancs des carmes derrière les reliques et la foule qui se presse ensuite en chantant me portent. 

Le pèlerinage se termine par les vêpres au carmel : je reviens de ce pèlerinage raffermie dans ma foi et profondément heureuse, joyeuse de croire en Jésus et réjouie d’avoir partagé ma vénération pour Sainte Thérèse avec des pèlerins que je ne connaissais pas avant mon départ…faire communauté autour de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus est un sentiment qui me comble et me rapproche du Seigneur.

Nous rentrons tous fatigués mais heureux d’avoir consacré du temps pour la Petite Thérèse qui a tant donné à chacun d’entre nous dans l’intimité de la foi. Et puis je reviens pleine d’idées pour nourrir ma foi sur les pas de Thérèse : lire ses pièces, relire histoire d’une âme avec un regard autre maintenant que je connais le carmel de Lisieux. Merci Seigneur, merci aux carmes d’Avon et de Lisieux et aux carmélites, merci à tous les organisateurs ainsi qu’à tous les pèlerins pour les échanges de partage de foi. 

Relire et méditer les textes importants de ce pèlerinage :

– L’homélie de frère Guillaume Dehorter, provincial de Paris

– Le texte de méditation sur la nature de Frère Didier-Joseph

Crédit photos : Anne Colin

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.