Nouvelles et reportage en Irak (février 2017)

Notre Provincial, le fr. Guillaume Dehorter a visité l’Irak du 29 janvier au 5 février 2017 : vous trouverez des photos et une vidéo de cette visite sur la page Facebook du Carmel d’Irak.

Quant à fr. Olivier-Marie, il nous fait part de son voyage en dans le Kurdistan irakien, du 17 au 23 janvier. Ce fut l’occasion de rencontrer sur place l’Oeuvre d’Orient et de participer à un reportage de KTO sur les chrétiens d’Irak :

Chers Amis,

Je me suis rendu au Kurdistan irakien du 17 au 23 janvier pour rencontrer le frère Ghadir et les Consacrées qui vivent à Dehock et leur porter le fruit de la collecte en faveurs des réfugiés. Ce séjour a été en effet consacré essentiellement à la visite des réfugiés chrétiens. Mon voyage coïncidait providentiellement avec celui de Mgr Gollnisch, responsable de l’Œuvre d’Orient. Nous étions à l’aller dans le même avion. Il y avait aussi son associée, Mme Catherine Baumont, Mme Philippine de Saint Pierre, directrice de KTO accompagnée d’un caméraman, et une journaliste d’Arte avec son caméraman. Nous recevrons à Dehock quelques jours plus tard cette délégation agrandie de trois délégués permanents de l’œuvre d’Orient au Kurdistan. Ce fut l’occasion de créer des liens nouveaux avec ces personnes qui travaillent sur place au service des chrétiens d’Irak.

Avant de venir chez nous pour 24 heures, la délégation avait visité les villages de la plaine de Ninive libérés de l’emprise de Daech. Mgr Gollnisch a témoigné de l’ampleur des destructions et de l’impossibilité pour les chrétiens de retourner y vivre. Comment reconstruire au milieu d’un tel chaos et qui financera cela alors que l’Etat est ruiné par la corruption et la guerre ? Mgr Gollnisch a été particulièrement marqué par ce qu’il a nommé « la haine de la Croix ». Les croix ont en effet été systématiquement détruites ainsi que les murs sur lesquels elle était dessinée. De manière générale, les édifices chrétiens ont fait l’objet d’une destruction plus radicale. Le retour des réfugiés sur les lieux constitue pour eux un traumatisme supplémentaire avec la conviction que l’émigration est désormais inéluctable. La libération de Mossoul ne change rien à cette situation, car le départ de l’Etat islamique ne résout pas le problème de fond, à savoir l’adhésion d’une partie importante de la population à cette idéologie. Les chrétiens souffraient de persécutions bien avant Daech et sa victoire rapide en 2014 tient aussi à l’accueil favorable que les islamistes y ont reçu.

Lire la suite des nouvelles : Nouvelles Irak janvier 2017

Regarder le reportage de KTO sur les chrétiens d’Irak (les frères sont évoqués à partir de la minute 33)

Pour ceux qui veulent nous aider financièrement, voici l’adresse de notre Procure des Missions au profit de l’Irak :

Procure des Missions Carmélitaines
Couvent des Carmes
1 rue Père Jacques
77210 AVON

IBAN : FR76 3000 3033 2700 0506 2176 344
BIC : SOGEFRPP
Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.