Neuvaine Notre-Dame du Mont Carmel : 8 au 16 juillet

*En l’honneur de la fête de Notre-Dame du Mont Carmel, venez assister à la messe à l’église Saint-Joseph-des-Carmes (Paris VIème) ce dimanche 16 à 10h30. Plus d’infos

Fêter Notre-Dame du Mont Carmel

Chaque année, du 8 au 16 juillet, l’Ordre du Carmel et ceux qui souhaitent s’y associer invoquent l’intercession de la Vierge Marie, patronne de de notre Ordre. Pour nous préparer à fêter Notre-Dame du Mont Carmel le 16 juillet, une neuvaine en vidéo préparée par le Carmel du Havre permet cette année de prier ensemble à partir des textes de la Bible et des saints du Carmel, et de confier à Marie nos grandes intentions.


Jour 9 : Marie, Reine des apôtres


I. Dans la Bible
Or, près de la croix de Jésus se tenaient sa mère et la sœur de sa mère, Marie, femme de Cléophas, et Marie Madeleine. Jésus, voyant sa mère, et près d’elle le disciple qu’il aimait, dit à sa mère : « Femme, voici ton fils. » Puis il dit au disciple : « Voici ta mère. » Et à partir de cette heure-là, le disciple la prit chez lui. Jn 19,25-27
Après le départ de Jésus pour le ciel, tous les apôtres, d’un même cœur, étaient assidus à la prière, avec des femmes, avec Marie la mère de Jésus, et avec ses frères. Ac 1, 14

II. Marie : Arche d’alliance
Missel de l’Ordre du Carmel, 2e préface pour le 16 juillet :
Dieu notre Père, la Vierge Marie nous a revêtus de l’habit de son Ordre pour que nous soyons dans le monde sa vivante image, que nous ne cessions avec elle de contempler ton Verbe, que nous aimions nos frères avec ton propre cœur, et que nous les attirions au Christ en donnant pour eux notre vie.

III . Méditer avec Marie
En confiant son disciple bien-aimé à sa mère, Jésus a donné à tous ses apôtres une mère et un modèle de sainteté.
Qu’est-ce que la sainteté ? Ce n’est ni la perfection, ni l’héroïsme, mais comme dirait sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, c’est « une disposition du cœur ». Un cœur disponible et aimant, tourné vers les autres non à partir de lui-même, mais à partir de ce que Dieu lui a communiqué : Son Amour.
Au terme de cette neuvaine, pouvons-nous nous engager résolument sur le chemin de la sainteté, en tenant la main de Marie ? Elle nous conduira vers son Fils et vers nos frères, chacun selon notre vocation…

IV . Prière de la neuvaine

Ô Marie, fleur et beauté du Carmel,
Vigne fructueuse, splendeur du ciel,
Vierge et Mère du Fils de Dieu,
Penche-toi vers nous dans nos nécessités !
(formuler ici votre demande)
Ô Etoile de la mer,
Viens à notre aide et montre-toi notre Mère !
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Nous t’implorons humblement du fond de notre cœur :
Que rien ne résiste à ton intercession toute-puissante.
Notre Dame du Mont Carmel, prie pour nous.
Amen.


Jour 8 : Marie, Arche d’alliance


I. Dans la Bible
Le sixième mois, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée. (…) L’ange dit alors à Marie : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. (…) » Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire puisque je ne connais pas d’homme ? » L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre. » Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. » Alors l’ange la quitta. Lc 1,26.30-31.34-35a.38
II. Marie : Arche d’alliance
« Saint Jean l’a dit d’une manière poignante dans le prologue de son évangile, et le drame est éternel : ‘les siens ne l’ont pas reçu’ (Jn 1, 11). Seule, l’Immaculée Conception, délivrée du plus petit mouvement de complaisance en elle-même, véritable ‘capacité de Dieu’, a pu recevoir à chaque instant, en sa totalité, le don de Dieu. Le fiat qu’elle prononce le jour de l’Annonciation n’a fait que traduire cette disposition continuelle de son âme. »
P. François de Sainte-Marie, Carme Déchaux du 20e siècle
III . Méditer avec Marie
« Les siens ne l’ont pas reçu », et Marie nous apprend à sortir de ce mystère du mal, de l’enfermement.
Souvent, l’échec, l’épreuve, nous referment sur nous-mêmes. Mais se risquer à accueillir le don de Dieu, en ayant conscience de nos limites et de nos faiblesses, en les ayant acceptées, c’est être comme Marie capables d’entrer dans une alliance profonde, intime, avec Dieu.
Est-ce que nos épreuves à nous pourraient aussi nous disposer à faire alliance avec le Dieu qui nous choisit ? Est-ce que Marie pourrait obtenir cette grâce par son intercession, pour nous ou pour nos proches ?

IV . Prière de la neuvaine

Ô Marie, fleur et beauté du Carmel,
Vigne fructueuse, splendeur du ciel,
Vierge et Mère du Fils de Dieu,
Penche-toi vers nous dans nos nécessités !
(formuler ici votre demande)
Ô Etoile de la mer,
Viens à notre aide et montre-toi notre Mère !
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Nous t’implorons humblement du fond de notre cœur :
Que rien ne résiste à ton intercession toute-puissante.
Notre Dame du Mont Carmel, prie pour nous.
Amen.


Jour 7 : Marie, Étoile du matin

I. Dans la Bible

Le père et la mère de Jésus s’étonnaient de ce qui était dit de lui. Syméon les bénit, puis il dit à Marie sa mère : « Voici que cet enfant provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël. Il sera un signe de contradiction – et toi, ton âme sera traversée d’un glaive – : ainsi seront dévoilées les pensées qui viennent du cœur d’un grand nombre. » Lc 2, 33-35

II. Vierge Marie : Étoile du matin

Édith Stein, Le Secret de la Croix :
Ton samedi saint, Marie : comment le penser autrement que dans un silence parfait ? Une fois le tombeau fermé, saint Jean t’a conduite dans la maison où lui-même trouvait l’hospitalité à Jérusalem… Il était bien sûr impossible d’aller comme d’habitude au sabbat et à la fête dans le Temple, parmi les gens qui l’avaient crucifié, et qui te montreraient maintenant du doigt…
Ta vie est apparue encore une fois devant ton âme : toutes les allusions sur la souffrance, tous les passages des prophètes. Et avec cela aussi l’annonce de la Résurrection. Ce que le Sauveur expliquait aux disciples sur le chemin d’Emmaüs, tu te l’es dit toi-même : « Ne fallait-il pas que le Christ souffrît tout cela pour entrer dans sa gloire ? » (Lc 24, 26) Ainsi ta souffrance se change en action de grâce et en attente silencieuse, croyante, du matin de Pâques : le troisième jour, il ressuscitera…

III . Méditer avec Marie

Syméon avait annoncé que l’épreuve traverserait la vie de Marie de part en part, et nous avons parfois l’impression qu’il en est de même pour nous. Marie n’est alors pas seulement pour nous modèle de foi, mais aussi modèle d’espérance.
Avec Marie, laissons le Christ purifier notre mémoire de ce qui l’encombre, ce qui la bloque, pour que seul ce qui ouvre des chemins de vie soit conservé.
De quoi ma mémoire aurait-elle besoin d’être libérée pour (re)nouer des relations vivantes et vraies avec Jésus et avec ceux qui m’entourent ?
Marie, étoile du matin, brille déjà dans nos nuits, et indique que l’aurore va se lever…

IV . Prière de la neuvaine

Ô Marie, fleur et beauté du Carmel,
Vigne fructueuse, splendeur du ciel,
Vierge et Mère du Fils de Dieu,
Penche-toi vers nous dans nos nécessités !
(formuler ici votre demande)
Ô Etoile de la mer,
Viens à notre aide et montre-toi notre Mère !
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Nous t’implorons humblement du fond de notre cœur :
Que rien ne résiste à ton intercession toute-puissante.
Notre Dame du Mont Carmel, prie pour nous.
Amen.


Jour 6 : Marie, Sœur des contemplatifs

I. Dans la Bible

En ces jours-là, Marie se mit en route et se rendit avec empressement vers la région montagneuse, dans une ville de Judée. Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth. Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint, et s’écria d’une voix forte : « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni. (…) Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur. » Lc 1,39-42.45

II. Marie, Sœur des contemplatifs

Élisabeth de la Trinité, le Ciel dans la Foi n° 40 (écrit en août 1906) :
« Il me semble que l’attitude de la Vierge durant les mois qui s’écoulèrent entre l’Annonciation et la Nativité est le modèle des âmes intérieures, des êtres que Dieu a choisis pour vivre au-dedans, au fond de l’abîme sans fond. Dans quelle paix, dans quel recueillement Marie se rendait et se prêtait à toutes choses ! Comme les choses qui étaient les plus banales étaient divinisées par elle !
Car à travers tout la Vierge restait l’adorante du don de Dieu. Cela ne l’empêchait pas de se dépenser au dehors lorsqu’il s’agissait d’exercer la charité ; l’Évangile nous dit que ‘Marie parcourut en toute diligence les montagnes de Judée’ pour se rendre chez sa cousine Élisabeth (cf. Luc 1, 39-40). Jamais la vision ineffable qu’elle contemplait en elle-même ne diminua sa charité extérieure. »

III . Méditer avec Marie

Comme Élisabeth de la Trinité, Édith Stein souligne aussi combien Marie peut être le modèle de la femme attentive aux besoins des autres :
« Ouvrir son cœur aux pressants besoins des autres, cela n’est possible que grâce à l’intimité quotidienne avec Notre Seigneur. »
(Édith Stein citée dans Le Philosophe et la Croix, 1995)
Pourquoi ne pas demander à Marie de m’aider à trouver concrètement chaque jour un moment de cœur à cœur avec le Seigneur pour nourrir mon service des autres ?

IV . Prière de la neuvaine

Ô Marie, fleur et beauté du Carmel,
Vigne fructueuse, splendeur du ciel,
Vierge et Mère du Fils de Dieu,
Penche-toi vers nous dans nos nécessités !
(formuler ici votre demande)
Ô Etoile de la mer,
Viens à notre aide et montre-toi notre Mère !
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Nous t’implorons humblement du fond de notre cœur :
Que rien ne résiste à ton intercession toute-puissante.
Notre Dame du Mont Carmel, prie pour nous.
Amen.


Jour 5 : Mère de la grâce divine

I. Dans la Bible

Lorsque les anges eurent quitté les bergers pour le ciel, ceux-ci se disaient entre eux : « Allons jusqu’à Bethléem pour voir ce qui est arrivé, l’événement que le Seigneur nous a fait connaître. » Ils se hâtèrent d’y aller, et ils découvrirent Marie et Joseph, avec le nouveau-né couché dans la mangeoire. (…) Marie, cependant, retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur. Lc 2, 15-16.19

II. Marie, Mère de la grâce divine

Thérèse de l’Enfant-Jésus, Derniers Entretiens (21 août 1897) :
Il ne faudrait pas dire de la sainte Vierge des choses invraisemblables, ou qu’on ne sait pas ; (…) il faut montrer sa vie réelle, telle que l’Évangile la fait entrevoir… On montre la Vierge inabordable, il faudrait la montrer imitable, faire ressortir ses vertus, dire qu’elle vivait de foi comme nous… Ce que la sainte Vierge a de plus que nous, c’est qu’elle ne pouvait pas pécher, mais d’autre part, elle a eu bien moins de chance que nous, puisqu’elle n’a pas eu de sainte Vierge à aimer !

III . À l’école de Marie

C’est Marie des Évangiles que Thérèse aimait contempler. Une Mère douce et attentive, présente dans les moments de joie comme dans les moments de peine :
Marie qui se laisse surprendre par l’ange de l’Annonciation,… Marie qui court partager sa joie de future mère avec sa cousine Elisabeth,… Marie qui accueille dans la simplicité les bergers,… Marie qui accepte que son fils lui échappe pour se consacrer d’abord aux affaires de son Père des Cieux,… Marie qui accompagne Jésus à Cana et sur les routes de Galilée,… Marie présente au pied de la croix,… Marie là, toujours fidèle, attendant l’effusion de l’Esprit…
Est-ce que je peux faire mémoire de moments où j’ai expérimenté la douceur et la prévenance maternelle de la Vierge Marie à mes côtés ? Est-ce que j’ose m’adresser à elle avec la simplicité d’un enfant pour lui parler de mes joies et de mes peines ?

IV . Prière de la neuvaine

Ô Marie, fleur et beauté du Carmel,
Vigne fructueuse, splendeur du ciel,
Vierge et Mère du Fils de Dieu,
Penche-toi vers nous dans nos nécessités !
(formuler ici votre demande)
Ô Etoile de la mer,
Viens à notre aide et montre-toi notre Mère !
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Nous t’implorons humblement du fond de notre cœur :
Que rien ne résiste à ton intercession toute-puissante.
Notre Dame du Mont Carmel, prie pour nous.
Amen.

 


Jour 4 : Marie, Mère du bon conseil

I. Dans la Bible

Le troisième jour, il y eut un mariage à Cana de Galilée. La mère de Jésus était là. Jésus aussi avait été invité au mariage avec ses disciples. Or, on manqua de vin. La mère de Jésus lui dit : « Ils n’ont pas de vin. » Jésus lui répond : « Femme, que me veux-tu ? Mon heure n’est pas encore venue. » Sa mère dit à ceux qui servaient : « Tout ce qu’il vous dira, faites-le. » Or, il y avait là six jarres de pierre pour les purifications rituelles des Juifs ; chacune contenait deux à trois mesures, (c’est-à-dire environ cent litres). Jésus dit à ceux qui servaient : « Remplissez d’eau les jarres. » Et ils les remplirent jusqu’au bord. Jn 2, 1-7

II. Marie, Mère du bon conseil

St Jean de la Croix, Cantique Spirituel A, 2, 8 (daté de 1584) :
Celui qui aime sagement ne se met pas en peine de demander ce qui lui manque ou ce qu’il désire : il se contente d’exposer son besoin, laissant au Bien-Aimé [le soin] de faire ce qui lui plaira. La bienheureuse Vierge en agit ainsi aux noces de Cana en Galilée. Elle n’adressa pas à son cher Fils de demande directe ; elle se contenta de lui dire : ‘ils n’ont pas de vin’ (Jean 2, 3).

III . À l’école de Marie

La sobriété du récit de Cana est étonnante : un manque de vin dont la cause reste inconnue, quelques mots de Marie, et un simple ordre de Jésus. Dans cette sobriété, la demande de Marie expose les besoins d’un monde qui n’est pas achevé, sa foi s’en remet totalement à Jésus. Cette simplicité est en fait difficile ! Pour nous, acceptons-nous de regarder nos besoins en face ? Ou croyons-nous que nous allons nous en sortir tout seuls ? L’école de Marie est une école d’humanité, où nous apprenons à reconnaître notre condition d’êtres limités – mais aussi sauvés, rejoints par Dieu ! Il attend seulement que nous tendions nos mains pour les remplir des dons les meilleurs…
Aujourd’hui, quel besoin pressant ai-je à regarder en face dans ma vie, celle de mes proches, celle du monde ? Voudrais-je le confier à l’intercession de Marie dans une attitude de foi ?

IV . Prière de la neuvaine

Ô Marie, fleur et beauté du Carmel,
Vigne fructueuse, splendeur du ciel,
Vierge et Mère du Fils de Dieu,
Penche-toi vers nous dans nos nécessités !
(formuler ici votre demande)
Ô Etoile de la mer,
Viens à notre aide et montre-toi notre Mère !
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Nous t’implorons humblement du fond de notre cœur :
Que rien ne résiste à ton intercession toute-puissante.
Notre Dame du Mont Carmel, prie pour nous.
Amen.

 


Jour 3 : Marie, médiatrice dans le Christ

I. Dans la Bible

Le Seigneur Dieu appela l’homme et lui dit : « Où es-tu donc ? » Il répondit : « J’ai entendu ta voix dans le jardin, j’ai pris peur parce que je suis nu, et je me suis caché. » Le Seigneur reprit : « Qui donc t’a dit que tu étais nu ? Aurais-tu mangé de l’arbre dont je t’avais interdit de manger ? » (…) Alors le Seigneur Dieu dit au serpent : « Parce que tu as fait cela, tu seras maudit parmi tous les animaux. (…) Je mettrai une hostilité entre toi et la femme, entre ta descendance et sa descendance : celle-ci te meurtrira la tête, et toi, tu lui meurtriras le talon. » (Gn 3, 9…15)
Lorsqu’est venue la plénitude des temps, Dieu a envoyé son Fils, né d’une femme et soumis à la loi de Moïse, afin de racheter ceux qui étaient soumis à la Loi et pour que nous soyons adoptés comme fils. (Ga 4, 4-5)

II. Marie, médiatrice en Christ

Marie a reçu les clés de deux trésors, égarés ou perdus depuis les temps reculés… C’est la clé de la miséricorde pour les pénitents, et la clé de la grâce pour ceux qui désirent avancer dans la vertu… Nul ne l’égalera dans ce rôle de médiatrice… Quelque chose que tu veuilles offrir à Dieu, ne tarde pas de le confier en ses mains ; elle s’occupera diligemment des affaires de son frère chéri… Chaque jour, tu deviendras meilleur, car elle enseigne les voies de Dieu !
Jean Bostius, carme flamand du 15e siècle, Miroir historial de l’Ordre du Carmel

III . À l’école de Marie

La médiation de Marie est étroitement unie à la médiation du Christ. Elle lui est même subordonnée puisque le Christ est ‘l’unique médiateur entre Dieu et les hommes’ (1 Timothée 2, 5).
Pourtant, avec une longue tradition chrétienne, nous aimons croire que le Christ choisit de faire passer ses dons par Marie : elle est la Nouvelle Eve. « A Jésus, par Marie », pouvons-nous nous écrier en notre cœur, avec une confiance filiale et une sincère dévotion.
Aujourd’hui, Marie médiatrice va présenter notre prière à Jésus. Dans l’autre sens, elle peut aussi nous aider à reconnaître dans nos vies les dons que nous fait le Dieu Trinité.
Sur quel(s) don(s) de Dieu puis-je ouvrir les yeux ? Puis-je en rendre grâce ?

IV . Prière de la neuvaine

Ô Marie, fleur et beauté du Carmel,
Vigne fructueuse, splendeur du ciel,
Vierge et Mère du Fils de Dieu,
Penche-toi vers nous dans nos nécessités !
(formuler ici votre demande)
Ô Etoile de la mer,
Viens à notre aide et montre-toi notre Mère !
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Nous t’implorons humblement du fond de notre cœur :
Que rien ne résiste à ton intercession toute-puissante.
Notre Dame du Mont Carmel, prie pour nous.
Amen.


Jour 2 : Marie, force des chrétiens

I. Dans la Bible

Marie dit à Élisabeth : « Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur ! Il s’est penché sur son humble servante ; désormais tous les âges me diront bienheureuse. Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom ! Sa miséricorde s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent. Déployant la force de son bras, il disperse les superbes. Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles. Il comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides. Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour, de la promesse faite à nos pères, en faveur d’Abraham et sa descendance à jamais. » Lc 1,46-56

II. Marie, fleur du Carmel

« Fleur du Carmel, Vigne fleurie,
Splendeur du ciel, Vierge féconde,
Unique.
Douce mère Virginale
Aux enfants du Carmel, donne tes privilèges,
Etoile de la mer. »
Prière de saint Simon Stock, Général de l’Ordre du Carmel, vers 1251

 

III . À l’école de Marie

Alors qu’il récitait quotidiennement cette prière, Simon Stock eut un jour une vision de la Vierge tenant le scapulaire qui lui disait : « Ceci sera pour toi et tous les Carmes un privilège : celui qui meurt en en étant revêtu sera sauvé ».
A la confiance de Simon Stock a répondu la protection de Marie, manifestée par le don d’un vêtement.
Accueillir cette protection de Marie, c’est se proposer d’adopter les dispositions et les vertus de la Vierge durant sa vie. Non par nos seuls efforts, mais en nous laissant conduire par elle, en nous laissant consacrer par elle.
Quelle attitude de la Vierge Marie pourrais-je faire mienne aujourd’hui ? Sa louange du Seigneur ? Sa disponibilité ? Son écoute ?… Je peux lui demander d’intercéder pour que le Seigneur change mon cœur…

IV . Prière de la neuvaine

Ô Marie, fleur et beauté du Carmel,
Vigne fructueuse, splendeur du ciel,
Vierge et Mère du Fils de Dieu,
Penche-toi vers nous dans nos nécessités !
(formuler ici votre demande)
Ô Etoile de la mer,
Viens à notre aide et montre-toi notre Mère !
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Nous t’implorons humblement du fond de notre cœur :
Que rien ne résiste à ton intercession toute-puissante.
Notre Dame du Mont Carmel, prie pour nous.
Amen.


Jour 1 : Marie, mère et beauté du Carmel

I. Dans la Bible

Le Seigneur parla encore ainsi au roi Acaz : « Demande pour toi un signe de la part du Seigneur ton Dieu, au fond du séjour des morts ou sur les sommets, là-haut. » Acaz répondit : « Non, je n’en demanderai pas, je ne mettrai pas le Seigneur à l’épreuve. » Isaïe dit alors : « Écoutez, maison de David (…) Le Seigneur lui-même vous donnera un signe : Voici que la vierge est enceinte, elle enfantera un fils, qu’elle appellera Emmanuel (c’est-à-dire : Dieu-avec-nous)». Isaïe 7, 10-14

II. Marie, mère de beauté du Carmel

« Au-delà de l’abbaye de Sainte-Marguerite, sur le versant de ce même Mont Carmel, dans un site très beau et très gracieux, habitent les ermites latins que l’on appelle frères du Carmel ; ils ont bâti là une petite église à Notre Dame. »
Un pèlerin français rapportant ses souvenirs de la Citez de Jherusalem, vers 1230

III . Comment suivre Marie?

L’ordre du Carmel est né dans le mystère : mystère de cette poignée d’hommes venus en Terre sainte à la fin du XIIè siècle. Ils se rassemblent en une petite communauté pour vivre dans la dépendance de Jésus-Christ en ce haut lieu de la tradition biblique : le Mont Carmel.
Très vite, ils posent un geste tout simple : la dédicace à Marie de leur premier oratoire construit au milieu des cellules. La Vierge Marie est pour eux comme une sœur qui les guide dans leur suite du Christ.
Peut-être puis-je demander à Marie de m’aider à reprendre régulièrement conscience de cette présence de Jésus à mes côtés, tout au long des rencontres et des partages que je veux vivre en son nom ?

IV . Prière de la neuvaine

Ô Marie, fleur et beauté du Carmel,
Vigne fructueuse, splendeur du ciel,
Vierge et Mère du Fils de Dieu,
Penche-toi vers nous dans nos nécessités !
(formuler ici votre demande)
Ô Etoile de la mer,
Viens à notre aide et montre-toi notre Mère !
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Nous t’implorons humblement du fond de notre cœur :
Que rien ne résiste à ton intercession toute-puissante.
Notre Dame du Mont Carmel, prie pour nous.
Amen.


Chaque jour, vous trouverez  sur le réseau Hozana mais aussi sur nos comptes Facebook, et Twitter dans une vidéo :

  • un titre de Marie
  • un extrait biblique
  • une application spirituelle pour votre vie
  • la prière à Notre-Dame du Mont Carmel

Présentation Neuvaine Notre-Dame du Mont Carmel


Cette année, la solennité sera célébrée un dimanche : venez y participer dans nos communautés, notamment à Paris dans l’église Saint-Joseph-des-Carmes où il sera possible de recevoir le scapulaire du Carmel : plus d’infos.

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.