Retraite carême 2015 : partage pascal

Bannière partage carême 2015Vous avez été plus de 10.000 inscrits à notre retraite de carême 2015 ! Certains ont souhaité partager leur expérience personnelle : merci à chacun et chacune pour leurs messages. Nous vous en proposons une sélection de 10 témoignages organisés autour de 3 thèmes (oraison, partage, Thérèse). Bonne lecture : rendez grâces avec nous en les lisant. Bon temps pascal et à bientôt en novembre pour la retraite de l’Avent …

(Re)découvrir la douceur de l’oraison

Un grand merci de m’avoir permis de me remettre en route sur la voie de l’oraison que j’avais quelque peu délaissée. « Goûtez comme le Seigneur est bon » pourrait être ma conclusion.

J’ai découvert la douceur de l’oraison, comme moment de qualité offert à un ami sur lequel il est possible de reposer sa tête. Chaque matin désormais je vis d’amour pour Dieu en me mettant simplement en sa présence, à la manière de sainte Thérèse. et cela irrigue ma journée, je suis plus douce, plus attentive et plus apte à faire des choses simples avec plus d’amour… Merci !

Je me suis inscrite sur un coup de tête et… vous m’avez touché jusqu’au fond du cœur! J’ai pleuré plusieurs fois en vous lisant et en vous écoutant. C’est vous dire comment ce fut l’étonnement. J’aime prier. J’aime Dieu. Vous m’avez fait découvrir le Dieu qui marche à mes côtés dans l’oraison. Je vais garder de cette retraite le plaisir de Le laisser venir à moi. Que dis-je, de ne cesser de Lui parler et d’attendre de Lui qu’il me supporte, qu’il me dirige et me pourvoie de ce qui est nécessaire à ma tâche. Merci à chacun de vous pour les textes de la retraite et dans la prière.

La chaleur du partage

MERCI++++ à toute l’équipe!!!! J’ai prié pour vous. J’ai été très unie à tous les retraitants et à tous les chrétiens qui souffrent de par le monde. Cette dimension m’a porté et a vraiment élargi ma retraite. C’était une retraite en ligne… mais je ne me suis jamais sentie seule; MERCI vraiment à tous !!!! Que la Paix du Christ ressuscité soit sur vous tous !!!!

Je vous remercie infiniment pour cet accompagnement à distance mais tellement proche de mes aspirations spirituelles. J’ai eu envie d’en faire bénéficier des amies, je leur ai fait parvenir l’affiche après leur avoir fait part de mon enthousiasme. Il est même arrivé que nous ayons un long partage après une lecture commune. Ce sont des moments de qualité. Merci à toute l’équipe pour les recherches, la réflexion, la conception et la rédaction avec en plus le détail de l’illustration.

Isolée dans une nouvelle ville, j’ai retrouvé la chaleur du partage avec la retraite. J’ai pu suivre avec une autre approche le carême que dans mon ancienne paroisse. La retraite m’a ouvert à une nouvelle connaissance, à une autre compréhension de la foi chrétienne. J’ai beaucoup apprécié la manière de faire vivre avec Ste Thérèse un chemin de conversion qui est tout simplement un chemin d’épanouissement de notre humanité dans toutes ses dimensions. Ils sont si nombreux à chercher aujourd’hui dans des lieux très divers ce chemin d’humanisation, d’épanouissement. L’aventure spirituelle à la suite du Christ a encore un bel avenir si nous donnons à nos frères en humanité ce goût par la rencontre de témoins, comme Thérèse. Merci.

« sainte Thérèse c’est comme une grande fenêtre ouverte »

Sainte Thérèse ne m’a jamais paru aussi proche par son humanité, sa sagesse mais aussi sa fougue dans son amour pour Dieu! Oui, je veux me laisser inspirer par elle… je crois qu’elle a encore beaucoup de choses à me dire ….

Je ne connaissais pas Sainte Thérèse et j’ai découvert une grande mystique. C’est Tellement fou d’être habitée par tant de grâces le message est tellement beau pour nous, simples petites personnes qui nous débattons dans notre quotidien …. sainte Thérèse c’est comme une grande fenêtre ouverte !

Les écrits de sainte Thérèse sont mis à notre portée. Avec une amie, on se disait « mais en fait, elle comme nous cette grande sainte ! Elle vit la même chose que nous ! » Personnellement, je découvre mon espace intérieur et une grande soif… de tout, de Dieu… Je découvre que le silence n’est pas un lieu de mort que je fuyais jusqu’à présent autant que possible, mais c’est un silence habité ! Il ne se passe rien d’extraordinaire ni à l’intérieur, ni à l’extérieur ; mais pourtant, Dieu est là. Il m’attend avec une patience infinie dans mon cœur. Désormais, chaque jour ou presque je viens lui tenir compagnie et peu à peu, en silence, Il s’incarne véritablement dans ma vie. Merci Seigneur ! Merci aux deux saintes Thérèse présentes sur mon chemin !

Une prière d’un retraitant

Tout se trouve résumé dans une prière qui a vu le jour à Vendredi Saint, dont le texte est le suivant que je vous partage dans la joie du Christ ressuscité :

« Seigneur, en ce Vendredi Saint, je ne sais que Te dire, tant le mystère de Ton amour atteint son point culminant, tout à coup, et que sa lumière, pour un temps, ne traverse pas encore mes ténèbres. Me voici seul, sans rien à T’offrir, qui ne soit déjà contenu dans Ton humanité et dans Ta divinité. Je ne puis rien, sinon m’abandonner à l’ombre qui recouvre la terre et déposer à Tes pieds cette plainte silencieuse de l’âme qui voudrait tant ressembler à la Tienne, et tant s’égare ou se disperse au gré des séductions, des tiédeurs, des certitudes, qu’il n’y subsiste que mon orgueil et ma cécité traversés pourtant, il est vrai, par les eaux de Ta grâce infinie.

Alors, au pied de Ta Croix, comment puis-je Seigneur, T’exprimer combien je veux répondre à Ton amour, sinon en exposant à Ton inépuisable miséricorde, non seulement qui je suis aujourd’hui, non seulement mes amis et proches, mais aussi tous ceux que – dans les étroites limites de mon intelligence – je ne comprends pas, ceux que je désapprouve, ceux qui m’insupportent, ceux que je n’écoute ni ne regarde, ceux que je repousse ou méprise, ceux qui sont absents de mes prières?

 Aussi, s’il Te plaît que, pour la gloire de Dieu je les aime, accorde-moi par Ton Esprit Saint l’humilité et le discernement nécessaires, afin de Te laisser les aimer suffisamment en moi-même, pour qu’au Jour de la Résurrection, Tu les présentes à notre Père, par mes mains et mes yeux si Tu le veux, avec la douceur, la joie et la ferveur de Ton propre coeur, par amour de Lui, de Ton Eglise, pour le salut de tous les hommes. »

thérèse

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.