Chemin de carême 2015 à Avon

Carême à Avon« Laisse le Christ vivre en toi! »
Les Carmes d’Avon animent un chemin de carême :  4 lundi pour se préparer à Pâques 2015

Un parcours pour aller de soi à Dieu:

  • en reprenant sa vie
  • en relisant sa vie à la lumière du sacrement de réconciliation et de la Parole de Dieu
  • en contemplant la Croix du Christ
  • en accueillant le Pardon du Seigneur

Horaires : l’après-midi (de 14h30 à 16h) ou le soir (de 20h30 à 22h)

Dates : Lundi 9, 16, 23 et 30 mars 2015

Des chemins pour tous les goûts :

  • écouter un récit de vie
  • participer à une conférence interactive
  • partager les Écritures
  • découvrir une œuvre d’art

Lieu : Couvent d’Avon – 1 rue Père Jacques – 77210 Avon

Contact : couvent.avon@carmes-paris.org

Affiche à télécharger : Tract Carême 2015 Avon

Histoire de la Confession

MarcCe lundi 16 mars après-midi, le frère Marc de l’Epiphanie proposait une conférence sur l’histoire de la Pénitence et du sacrement de Réconciliation… Trois histoires de vie, tirées de la vie des saint(e)s pour voir grandir l’expérience du Pardon dans la longue Histoire des Chrétien(ne)s :

  1. Saint Augustin et son père, Patrice, catéchumène baptisé in aticulo mortis pour échapper à une Pénitence trop rigoriste.
  2. Sainte Thérèse d’Avila adepte de la confession régulière et méfiante vis-à-vis des confesseurs mal intentionnés !
  3. Sainte Thérèse de Lisieux et la Joie radieuse de sa première confession : « je retournai me confesser à toutes les grandes fêtes et c’était une vraie fête pour moi à chaque fois que j’y allais » (Ms A folio 17r°)

Un résumé et des références bibliographiques sont disponibles : https://www.facebook.com/notes/marc-de-lepiphanie/histoire-de-la-p%C3%A9nitence-et-du-sacrement-de-r%C3%A9conciliation/851476254913372?pnref=story

Que le Carême soit pour chacun(e) l’occasion de retrouver la Joyeuse pénitence thérésienne !

7 paroles du Christ en croix

7 paroles du Christ en croixCe lundi 23 mars, le frère François-Christian se proposait de traiter une question essentielle de Carême : Comment comprendre cette affirmation : « Par sa mort le Christ nous communique sa vie » ? Il peut sembler étonnant d’inviter « à laisser se développer la vie du Christ en soi », en choisissant d’écouter ses dernières paroles sur la Croix. Sommes-nous prêts à consentir à se laisser déplacer pour accueillir ce que notre Seigneur a à nous dire ? N’est-ce pas accomplir ce que demande sainte Thérèse d’Avila : « Regardez-le » !

 Pourquoi écouter le Crucifié ?

  • « Celui-ci est mon Fils bien-aimé ; écoutez-le. » (Mc 9, 7) nous dit le Père au Mont Thabor. Cette injonction prend un relief saisissant au Golgotha ! Le supplice de la croix est donc Révélation de l’identité notre Seigneur.
  • En écrivant, « Comme Moïse éleva le serpent dans le désert, ainsi faut-il que soit élevé le Fils de l’homme, afin que quiconque croit ait par lui la vie éternelle » (Jn 3, 14-15), saint Jean nous renseigne sur la puissance de ce regard de foi et d’amour à oser !

Sept paroles à écouter dans la Foi et l’Amour :

  • “ Père, pardonne-leur, parce qu’ils ne savent pas ce qu’ils font.” (Lc 23,34)
  • “Je te le dis en vérité, aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis.” (Lc 23,43)
  • “Jésus, voyant sa mère, et auprès d’elle le disciple qu’il aimait, dit à sa mère: Femme, voilà ton fils. Puis il dit au disciple: Voilà ta mère. Et, dès ce moment, le disciple la prit chez lui.” (Jn 19,26-27)
  • “Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné?”(Mt 27, 46)
  • “J’ai soif.” (Jn 19,28)
  • “Tout est accompli.” (Jn 19,30)
  • “Père, je remets mon esprit entre tes mains.” (Lc 23,46)

 

Comment se confesser aujourd’hui ?

Confession aujourd'hui Cette rencontre voudrait répondre à un objectif : mettre à l’aise celui ou celle qui a choisi de se réconcilier avec Dieu. Un moyen nous est proposé, avec sa mise en œuvre. Ce moyen est mis en œuvre depuis quelques décennies grâce à un nouveau rituel du sacrement. Ce texte d’Église est disponible pour orienter notre pratique de ce sacrement. Pourquoi « nouveau » ? La confession ne serait plus ce qu’elle était… En un certain sens, oui !

Se confesser aujourd'huiLa dernière proposition pastorale, venant du Saint-Siège, illustre bien ce changement ! Elle n’émanait pas, comme un observateur avisé aurait pu s’y attendre, de la Congrégation du Culte divin et des Sacrements mais du Conseil pontifical pour la promotion de la Nouvelle Évangélisation ! Associée à l’événement « 24 heures pour Dieu » des 13 et 14 mars derniers, elle prenait place dans un dispositif missionnaire et évangélisateur. Il s’agissait moins d’une rencontre intimiste entre un pénitent et son confesseur, que de la célébration universelle aux quatre coins du globe du Pardon du Seigneur… Un livret distribué déployait toute une catéchèse facilitant la réception de ce sacrement.

Un aspect majeur de ce changement est la place de la Parole de Dieu dans le processus de rencontre. Le pénitent, une fois les salutations faites est invité par le rituel à partager la Sainte Écriture avec son confesseur (s’il n’y pense pas, c’est au célébrant de l’y inviter…) : en quoi tel ou tel passage m’a fait connaître l’amour de Dieu ? A cette lumière que reste-t-il en moi d’obscur et de peccamineux, autrement dit, d’opposé à cet amour ?

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.