Le retour de l’Enfant Jésus à Paris

Peu de jours avant la fête de Noël, une statue de l’Enfant-Jésus a pris place dans le couvent des Carmes de Paris… Une statue dans une communauté religieuse, rien de bien extraordinaire nous direz-vous ! Oui, mais ce qui est extraordinaire, c’est qu’il s’agit de retrouvailles après plus de deux cents ans de séparation !

Remontons dans le temps : nous sommes en 1611, au moment de la fondation du couvent de Saint Joseph des Carmes, rue de Vaugirard. La bienheureuse Anne de Saint-Barthélemy, qui avait été la proche collaboratrice de sainte Thérèse d’Avila et avait fait partie du groupe des premières Carmélites déchaussées venues en France en 1604, désire adresser un geste de bienvenue, chaleureux et spirituel, à ses premiers frères de Paris. Elle leur offre alors une statue de l’Enfant-Jésus, pour que, dans la nouvelle communauté, il joue le rôle de « fondateur ». Cette tradition des « Enfant-Jésus fondateur » remonte à l’époque même de sainte Thérèse d’Avila, et symbolise le fait que la communauté est réunie autour du Christ, qu’elle est « fondée » sur le roc de sa Parole.

Cet « Enfant-Jésus fondateur » fut d’abord installé dans la chapelle du couvent, puis dans la salle du noviciat, où il demeura jusqu’à la Révolution française. En 1792, les Carmes durent quitter leur couvent. Le frère Maximin de Saint-Maurice, maître des novices, emporta la statue avec lui, et, à sa mort, il la confia à une personne chez qui il s’était réfugié… mais qui n’en fit pas grand cas ! Sachant cela, l’un de ses confrères, le frère Télésphore de Saint-Dominique, qui avait été le procureur du couvent de la rue de Vaugirard, n’eut de cesse d’obtenir de la négligente gardienne qu’elle lui cède cette fameuse statue, ce qui finit par arriver ! Souhaitant qu’elle fût honorée dignement, le 30 août 1807, il la confia aux sœurs Chanoinesses de Saint-Augustin de l’Abbaye-aux-Bois, dont il était le chapelain. La confiance du frère Télésphore n’a pas été déçue : pendant plus de deux cents ans, l’Enfant-Jésus fondateur des Carmes de Paris a été entouré de prière et de sincère vénération.

Nous voici en 2011 ! Les Carmes de Paris s’installent dans un nouveau couvent, au 6 rue Jean Ferrandi, non loin de leur première implantation de la rue de Vaugirard. C’est le moment qu’ont choisi les Chanoinesses de Saint-Augustin de la Congrégation Notre-Dame pour renouveler, quatre cents ans après, le geste de bienvenue d’Anne de Saint-Barthélemy envers les premiers Carmes déchaussés. En effet, à l’occasion de notre installation dans nos nouveaux murs, elles nous ont fait part de leur très généreuse décision, selon leurs propres mots, de nous « restituer » la statue de l’« Enfant-Jésus fondateur » ! C’est ainsi que, le 16 décembre 2011, au cours d’une rencontre fraternelle entre nos deux communautés, les sœurs de la Congrégation Notre-Dame nous ont officiellement remis la précieuse statue, qui désormais préside le réfectoire du couvent des Carmes de Paris !

En ces jours de fête, il s’agit là de bien plus qu’un banal « cadeau de Noël » ! Nous y voyons plutôt un geste de bienvenue en ce nouveau lieu, ainsi que de communion fraternelle, ce qui suscite notre action de grâce et notre reconnaissance ! Nous y entendons aussi l’appel toujours renouvelé du Seigneur à fonder sur Lui seul notre communauté et nos vies : qu’il en soit ainsi, pour sa gloire et le service de son Église !

PS Vous pouvez voir les dernières photos du couvent dans la rubrique Travaux

Réveillon 31 décembre à Cîteaux

 

Imaginez la même photo en hiver!

Réveillon avec le Carmel

 Pour commencer 2012
avec de good news

Vivre le passage d’année ensemble

Thème : Ma vie, une histoire sainte ?
Quoi ? Un temps spirituel et fraternel pour relire son année 2011, grandir dans la foi au Christ, avancer dans la prière et vivre la fraternité dans la fête (topos, prière, détente)
Qui ? Pour des jeunes de 18-35 ans. Accompagnement par deux frères carmes, fr. Jean-Alexandre (Paris) et fr. Didier-Joseph (Avon)
Où ? A l’abbaye de Cîteaux, au cœur de la Bourgogne (20 kms au sud de Dijon)
Quand ? Du jeudi 29 décembre 19h au dimanche 1er janvier 15h

Concrètement : nous serons logés dans une maison indépendante du monastère et aurons notre programme propre (repas entre nous, topos, etc.) tout en participant à certains offices des moines.
Budget approximatif : 50€ (hors transport géré par chacun)

Il reste 5 places à saisir!

Renseignements et inscriptions : Soizic soiz2003@yahoo.fr
 
 

Bref, j’ai appris à prier!

 

L’hebdomadaire diocésain Paris Notre-Dame du 15 décembre 2011 a consacré un article à l’école d’oraison 18-25 ans qui se déroule actuellement à St Sulpice et est animée par une équipe de jeunes et par le frère Jean-Alexandre du Couvent des Carmes de Paris:

 

Edith Stein, un parcours unique

Mardi des Bernardins : Le mardi, de 20h à 21h45, des tables rondes sur des questions de société : 52 minutes de débat suivies de 52 minutes d’échanges avec le public.

« Edith Stein, un parcours unique !  »

Mardi 15 novembre 2011, avec la participation de :
-Sophie Binggeli (professeur à la Faculté de théologie et à l’Ecole Cathédrale du Collège des Bernardins),
-P. Didier-Marie Golay (carme à Lisieux),
-M. Jean-François Lavigne (professeur de philosophie à l’université de Nice),
-Marie Lussignol (actrice).

Regardez la vidéo de la table-ronde et découvrez l’itinéraire d’Edith Stein :
 

 

Amitiés carmélitaines à Paris

Les amitiés carmélitaines à Paris proposent une manière souple de découvrir le Carmel et l’oraison sans engagement particulier si ce n’est d’essayer de mettre en pratique ce qui est reçu pour sa vie de prière.

Nous ouvrirons le livre des Fondations de sainte Thérèse d’Avila pour nous laisser entrainer par elle dans une aventure menée dans la confiance en Celui qui nous appelle et nous conduit.

Vous pouvez écouter la présentation des Amitiés carmélitaines et des Fondations dans le cadre d’une émission de Radio Notre-Dame avec les frères Dominique et Anthony-Joseph :

Les travaux d’aménagement de la chapelle du couvent de la rue Ferrandi ont pris beaucoup de retard et la salle ne pourra pas être utilisée le 14 décembre comme nous l’avions prévu. Nous reportons donc le début du cycle des rencontres à la date du mercredi 4 janvier 2012. Voici les dates prévues:

  • mercredi 4 janvier 2012
  • mercredi 8 février 2012
  • mercredi 7 mars 2012
  • mercredi 11 avril 2012
  • mercredi 9 mai 2012
  • mercredi 6 juin 2012

de 19h30 à 21h30

Couvent des Carmes
6, rue Jean Ferrandi
75006 Paris

Métro : Vaneau, Saint Placide, Montparnasse

La rencontre sera précédée des Vêpres célébrées à 19 h dans la chapelle du couvent.

Groupe carmélitain étudiants et jeunes professionnels

Pour les étudiants et jeunes professionels:
Un lundi sur 3 – 20h à 22h30
Lieu : Carmel St Joseph 44 rue du Cherche-midi 75006 Paris
« Foi chrétienne et oraison à l’école d’Abraham et des saints du Carmel »

Chant                                                  20h
Repas                                                  20h15
Enseignement                                    21h
Discussion                                           21h30
Oraison                                               22h

17/10/11 « fondés en Christ » – La foi comme appui
07/11/11 « affermis dans la foi » – La foi comme confiance
28/11/11 « c’est en lui qu’il vous faut marcher » – La foi comme chemin
19/12/11 « le Christ tel que vous l’avez reçu » – La foi comme don

Infos : carmesparis@gmail.com

Ecole d’oraison 18-25 ans

Pour sa deuxième édition, l’école d’oraison jeunes se fera pendant le temps de l’Avent, afin de nous aider à plonger dans le mystère de ce Dieu fait homme. Elle se déroule en 6 étapes qui forment un parcours cohérent et progressif. Grâce à une alternance de conseils pratiques et d’enseignements donnés par un frère carme, l’école d’oraison a pour but d’aider chacun d’entre nous à découvrir cette forme de prière, et à en faire un pilier pour sa vie quotidienne.

Les séances auront lieu le mercredi soir, entre le 16 novembre 2011 et le 4 janvier 2012 dans la crypte de l’Eglise Saint-Sulpice (Paris 6°).

(16 novembre, 23 novembre, 30 novembre, 7 décembre, 14 décembre, 5 janvier)

Informations et préinscriptions sur le blog edojeunes.